Nikko is Nippon

Notre séjour au Japon a démarré par 4 jours à Nikko, un village qui reflète parfaitement l’idée que l’on se fait du Japon traditionnel et qui est perché au milieu de montagnes.

Nous cherchions un endroit sympathique où passer quelques jours avant de retrouver une amie qui nous rejoignait à Tokyo, sans aller trop loin.

Nous n’avons pas été déçues et vous allez vite comprendre pourquoi Nikko a été un de nos coups de coeurs au Japon.

Pourtant, le contexte n’y était pas favorable au départ. Nous venions de faire 6h d’avion depuis Bali (oui je sais, les pauvres chéries), et nous avons directement enchaîné par 3 bonnes heures de trains pour rejoindre Nikko depuis l’aéroport international de Narita.

Nous avons dû rejoindre Tokyo par le Skylinner, descendre à la station Ueno puis reprendre un train JR pour Utsunomiya puis un autre train JR pour Nikko.

Un peu rude avec la fatigue, le décalage horaire, mais le pire c’était le froid !!! Oui car nous étions en février, quel choc climatique juste après avoir passé plusieurs mois dans des pays où une température de 30° était notre lot quotidien.

Nous avons filé acheter de la crème Nivéa pour soigner notre peau qui commençait à s’écailler et autant dire que pour toute la suite de notre séjour à Nikko, il nous était vital de nous réfugier toutes les demi-heures dans un endroit chaud et sec.

Mais avant cela, nous avons été faire le check-in à la guesthouse Nikko Park Lodge – Tobu Station qui avait l’avantage d’être pas loin de la gare, à une demi-heure à pied des principaux temples et sanctuaires et à quelques centaines de mètres d’un supermarché, le Lion d’Or.

Le Lion d’Or, que nous avons régulièrement squatté fréquenté pour profiter de ses différents avantages compétitifs : chauffage, wifi, coin repas (oui, les Japonais sont gentils et ils mettent parfois à disposition dans leurs supermarchés quelques tables et chaises où l’on peut directement consommer ce que l’on vient d’acheter), et réductions à -50% à partir de 19h. Eh oui, on voyage pour 1 an, on a un budget tour du monde à tenir nous !

L’avantage de ces températures polaires est que dès le lendemain de notre arrivée, il s’est mis à neiger et que l’on a pu voir le joli pont rouge de Nikko sous la neige, le Shinkyo Bridge. Carte postale, non ?

Nous avons essayé quelques restaurants de la rue principale.

Nous avons notamment déjeuné dans un charmant boui-boui tenu par une toute aussi charmante vieille dame qui nous a servi une espèce d’omelette fourré au riz et un yakisoba (nouilles sautées), simple mais délicieux.

Nous avons aussi été manger dans un restaurant qui met des reproductions de ses plats en vitrine..! En France ça pourrait faire “cheap”, au Japon c’est une pratique assez répandue même pour des restaurants de bonne facture.

A Nikko se trouve un grand parc national où se trouvent différents temples et sanctuaires construits durant l’époque Edo (grosso modo entre 1600 et 1800).

Le Rinnoji en est un mais il était en réparation quand nous étions à Nikko. Ah, et il faut se méfier car en hiver les temples ferment à 15h30, donc assez tôt. Beaucoup de temples et monuments étaient en réparation à ce moment là du fait des JO qui se dérouleront à Tokyo en 2020.

Nous sommes allées voir le sanctuaire le plus emblématique de Nikko, le Toshogu Shrine, superbe complexe de temples, pagode à 5 étages, bâtiments typiquement nippons, construit par un noble qui voulait faire de ce lieu un symbole de paix.

On s’est amusées à retrouver quelques figures célèbres du sanctuaire : le chat qui dort et les 3 singes muet, sourd et aveugle. Si un jour vous y allez, bon courage pour trouver le chat par vous même !

Un autre truc sympa à faire à Nikko est de prendre un pass bus pour 3000¥ qui marche sur 2 jours et qui permet de visiter différents points de Nikko. Il existe différents pass en fonction de jusqu’où on souhaite aller et c’est vraiment un bon deal car c’est moins cher qu’un aller-retour.

Nous prenons donc un bus pour voir les Kegon Falls, magnifiques avec la neige et le trajet en bus pour y aller est somptueux. En bus on peut aussi aller voir le lac et d’autres cascades dans la montagne. Pour se procurer le pass il suffit d’aller à l’office de tourisme de la Tobu Station.

D’ailleurs c’est également à l’office de tourisme que nous avons eu un autre super tuyau : un prospectus répertoriant différents “onsen” gratuits pendant la période du nouvel an chinois (Vive les chinois) !!! Les Onsen ce sont des bains japonais et comme c’est tout un art, on vous en parlera dans un article spécifique :

http://lesdindesvoyageuses.com/index.php/2018/02/08/onsen-japon-mode-demploi/

Petite visite à l’Emperor Villa Memorial, superbe palais de 106 pièces utilisé par les empereurs, même l’actuel empereur Akihito s’y est réfugié à l’âge de 10 ans pour fuire les bombardements qui faisaient rage sur Tokyo pendant la guerre. Les premières constructions datent de 1899 et ce palais a été modifié plusieurs fois mais il a su conserver une unicité et un aspect traditionnel (murs en bois, parquets, fenêtres rondes, cloisons en bois et papier, portes coulissantes, tatamis, couloirs autour des chambres et pièces,  nombreuses fenêtres, etc.). Rien de grandiloquent, c’est très sobre, zen, quelques ornements raffinés mais ne comparez pas avec les châteaux de la Loire quand vous visitez un château japonais sinon vous pourriez être déçus.

Le dernier soir, nous prenons une navette gratuite pour nous rendre à un événement qui a lieu à ce moment là, le Light Buddha Festival. C’est une jolie promenade bordée de statues de Bouddha éclairés pour l’occasion. A droite du chemin, il y a une jolie petite rivière sur laquelle on a projeté des néons bleu, jaune, rouge, avec la neige et la pleine lune, l’ensemble est très mignon.
Vous l’avez compris on a adoré Nikko, certes vous ne le trouverez pas dans les incontournables des guides mais pour nous ça été une de nos meilleurs visites, dans un village charmant, à taille humaine et avec la neige ça lui confère une aura toute particulière, définitivement à faire si vous vous rendez au pays du soleil levant !

2

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *